dimanche 17 mai 2009

Abhishek Bachchan, le fils d'une légende





portrait réalisé par Jordan White et reproduit ici avec son autorisation amicale




Pas facile de faire son chemin quand on est le fils d'une légende vivante de l'importance d'Amitabh Bachchan, et pourtant Abhishek Bachchan est en train d'y parvenir et de s'imposer comme l'un des meilleurs acteurs de sa génération.

Né le 5 février 1975, Abhishek surnommé Little B (Amitabh son père Big B) est le fils de Jaya Bachchan, actrice très populaire dans les années 70 qui rencontra Amitabh son mari avant le tournage de Sholay en 1975 qui les rendit tous les deux forts célèbres. Abhishek est donc un enfant de la balle que l'on peut pour l'anecdote voir dans le film documentaire réalisé dans les années 80 sur son père. On le voit ainsi posant derrière lui vetu d'un panton blanc et d'un simple t-shirt, sage comme une image, avec le visage juvénile qui est le sien à ce moment là.

Alors que son père a arreté le cinéma dans les années 80 pour entamer une paranthèse politique sur laquelle il reviendra plus tard en des termes pas toujours très enthousiastes (implication dans des affaires), le jeune Abhishek se prédestine à des études de marketing aux Etats-Unis qu'il réussit avec succès. Mais l'attirance vers Bollywood est trop forte et il ne résiste pas aux sirènes. Il apparait pour la première fois dans le bon Refugee en 2000 dans lequel il a Kareena Kapoor comme partenaire.
Il aura une histoire amoureuse avec sa soeur Karisma Kapoor dont il se séparera quelque temps après.
Il enchaine les roles au cinéma jusqu'à Kuch Naa Kaho en 2003 qui marque un évènement déterminant dans sa vie. Il rencontre sa future épouse, l'internationalement reconnue Aishwarya Rai qui vient de triompher dans Devdas et est devenue l'égérie des grandes marques de cosmétiques dont elle sera l'ambassadrice (et qu'elle demeure encore aujourd'hui). Ce n'est que la première d'une série de rencontres qui vont rapprocher le couple au fur et à mesure que les mois passent. Abhishek ne possède alors pas la meme reconnaissance médiatique et artistique. Il est toujours considéré comme " le fils de".
Il tourne Run, puis Yuva sous la direction de Mani Ratnam. Son personnage lui permet d'accéder à davantage de notoriété d'autant que Mani est un cinéaste adulé. Son mètre quatre vingt onze ne passe plus inaperçu de meme que la barbe qu'il laisse pousser et lui donne une maturité grandissante qui va avec l'évolution de ses roles et de son jeu d'acteur.
Dhoom le met dans la peau d'un flic sur la trace d'un gangster interprété par l'ancien mannequin John Abraham. Le succès populaire du film paie. Abhishek est reconnu et pose pour les magazines de ciné. Les fans commencent à le chérir et on le surnomme affectueusement Lil' B.
Le film en lui-meme est loin d'etre grandiose mais il dispose d'une bande son énergique tout en proposant des scènes d'action rythmées, variation du thème inépuisable du chat et de la souris. Il façonne surtout un mode de production de plus en plus proche du modèle hollywoodien.
2005 est une grande année pour lui avec le triomphe en salles de Bunty Aur Babli où il joue avec Rani Mukherjee alors considérée comme la Reine de Bollywood puisqu'enchainant tous les roles à succès, de ce Shaad Ali jusqu'à Black (ou sa performance est unanimement saluée). Il rejoint son père dans l'exécrable Sarkar, puis se laisse aventurer dans le film Dus. Il appararait aussi en docteur fou dans Salaam Namaste ou trois petites minutes lui suffisent à s'imposer. Enfin, il achève son année avec Bluffmaster, sorte de The Game à l'indienne, avec un ressort dramatique qui est dévoilé par un twist final amusant. Il joue avec Priyanka Chopra qui s'apprete elle aussi à enchainer role sur role.
Il est à l'affiche de deux films en 2006 dont Kabhi Alvida Na Kehna de Karan Johar, flop artistique mais succès public assez conséquent, accuse le coup du plus gros échec de l'année avec Umrao Jaan et au contraire ramasse les lauriers et les crores avec Dhoom 2 et son gigantesque triomphe, premier film au box office l'année dernière. Le tournage d'Umrao Jaan le rapproche encore plus d'Aishwarya. Les deux tombent éperdument amoureux, permettant aux canards de consacrer au moins une Une par semaine à leur idylle. De fausses rumeurs en annonces de mariage, le couple vogue au fil des déclarations fracassantes vite démenties. L'annonce de l'union entre Abhishek et Aiswharya déclenchera meme une autocensure de la part de Yash Raj Films qui ira jusqu'à censurer une scène de baiser non feint entre Aishwarya et Hrithik dans Dhoom 2
La maison ne voulait sans doute pas créer une polémique de plus, mais tout le monde avait compris sauf eux qu'il ne s'agissait que de ciné. L'officialisation de leur union aura lieu en 2007 suivi d'un mariage ultra privé en compagnie de quelques amis et membres de leurs familles.

Acteur versatile, magnétique, imposant un charme de plus en plus pregnant, Abhishek a profondément muri son jeu comme sa technique de danse, au début des années 2000 très sage pour ensuite devenir beaucoup plus assurée et instinctive. Aujourd'hui c'est l'un des meilleurs acteurs, une valeur sure, sur lequel on peut facilement produire un film.
A n'en pas douter un acteur majeur qui n'a pas fini de nous étonner, la preuve cette année avec l'excellent Jhoom Barabar Jhoom qui ne trouvera pas son public et sera un échec (malgré une direction artistique top) ou encore Guru dans lequel il est epoustouflant.

2 commentaires: